Le métier de coiffeur

Le coiffeur ou la coiffeuse, c’est une personne formée pour couper, entretenir les cheveux. C’est un(e) professionnel(le), qui maîtrise les techniques tels que la coupe, la coloration et le coiffage des cheveux. Et qui est donc habilité à prendre soin des cheveux des enfants, des femmes et hommes qui ont recours à ses services. En vrai expert, le coiffeur ou la coiffeuse est apte à proposer à ses clients une coupe qui correspond à leur morphologie. Mais aussi d’établir un diagnostic complet du cuir chevelu et des cheveux afin de lui recommander le soin idéal. Être coiffeur(se), c’est aussi être commerçant et pouvoir vendre des produits capillaires.

Un coiffeur peut travailler aussi bien comme salarié dans un salon ou comme entrepreneur indépendant, soit à son compte à domicile.

Que fait un coiffeur ou une coiffeuse ?

Les principales missions du coiffeur sont :

  • L’accueil et le conseil : écouter les demandes client, réaliser un diagnostic de l’état de santé des cheveux et du cuir chevelu, recommander une coupe et des soins. Un coiffeur(se) réalise généralement donc tout ce qui concerne le style, l’apparence et l’entretien des cheveux. Le coiffeur ou la coiffeuse doit être avant tout à l’écoute du client, pour connaître ses besoins et envies et s’assurer qu’il comprend clairement les demandes effectuées par le client ou la cliente. Ils peuvent aussi se référer à des photographies, des images de magazines afin de visualiser le look attendu par la personne.
  • Les prestations techniques : coupes, brushing, chignons, colorations, mèches, permanentes, extension… L’activité la plus récurrente du coiffeur(se), c’est la coupe de cheveu. Lorsque l’on fait appel à un coiffeur, c’est parce que l’on souhaite un nouveau style ou que l’on a besoin d’une coupe.
  • la vente de produits : conseiller et vendre des produits capillaires. Une fois en poste ils doivent continuer à se former régulièrement, dans le but de pouvoir offrir aux clients les dernières techniques, les derniers styles et de leur proposer les nouveautés en matière de produits et de soins.

Les techniques de coiffage

Pour pouvoir exercer au mieux sa profession, un coiffeur doit savoir réaliser les techniques suivantes :

  • couper et coiffer les cheveux droits, raides
  • couper et coiffer les cheveux bouclés, frisés ou ondulés
  • la coupe femme, réalisez après un shampoing ou sur cheveux mouillés de façon à voir le rendu lorsqu’ils retombent. Puis identifiez la forme du visage pour obtenir une coupe harmonieuse.
  • le barbier, c’est-à-dire s’occuper de la barbe, mais aussi des poils sur le menton, des moustaches, des rouflaquettes.
  • la permanente, technique de frisage des cheveux qui est irréversible.
  • Le lissage soit à l’aide d’un matériel type fer à lisser, pour un résultat temporaire, soit avec un procédé chimique pour un résultat permanent.
  • le balayage, qui consiste à recouvrir des cheveux, mais en les fondant dans la masse en éclaircissant la masse capillaire avec soin.
  • une bronde, c’est-à-dire foncer le blond actuel tout en conservant de la blondeur.
  • la coloration, enrobé les cheveux afin d’en modifier leur pigmentation naturelle. Il existe 2 types de coloration :
    • la coloration chimique réalisé avec ou sans ammoniaque selon le rendu désiré.
    • la coloration naturelle ou végétale, qui est un mélange de plantes ou d’algues avec de l’eau chaude.
  • la décoloration, dépigmentation de la couleur naturelle du cheveu par processus d’oxydation
  • le gommage, technique à destination des colorations trop foncés. On retire la coloration grâce à l’oxydation, ensuite on recolore les cheveux avec une teinte plus clair.
  • l’ombré hair, technique qui est destiné à créer une différence de ton entre les racines, les longueurs et les pointes. Le rendu est moins marqué que le tye and die et moins radical.
  • la patine ou le vernis, technique de coloration très légère avec peu d’oxydation ou pas du tout. Elle s’utilise pour modifier les reflets indésirables et donner de la brillance aux cheveux.
  • le ton sur ton, coloration avec peu d’eau oxygénée, afin d’éclaircir les cheveux d’un ton au maximum.

Les qualités d’un coiffeur ou d’une coiffeuse

Pour exercer ce métier, il faut être doté de certaines qualités comme :

  1. Être souriant et accueillant : savoir accueillir tout au long de la journée les clients avec le sourire, les mettre à l’aise dés leur arrivée, en attendant de pouvoir s’occuper d’eux. On n’a guère l’occasion de faire deux fois bonne impression.
  2. Une apparence soignée : exercer un métier en lien avec l’esthétique et la beauté demande d’avoir une apparence soignée, un look impeccable et de prendre soin de soi pour inspirer confiance.
  3. Le sens du relationnel : prendre soin de son client ou cliente de son arrivée jusqu’à son départ tel est la mission du coiffeur, soit en respectant le silence désiré par certains soit en acceptant de discuter avec ceux qui le souhaitent.
  4. Être à l’écoute : savoir écouter les demandes des clients tout en sachant les conseillers lorsqu’ils font fausse route dans le choix d’une coupe ou d’une couleur. Le défi étant de savoir doser l’équilibre entre les solutions proposées, sans aller à l’encontre de la volonté du client.
  5. Être force de proposition et être patient : pouvoir conseiller les indécis en leur proposant, et en les amenant à choisir une coiffure adapter à leur morphologie. Il sera nécessaire de faire preuve de patience pour l’aider à faire son choix, et ce, malgré le temps qui passe et les clients qui attendent.
  6. Être créatif et avoir le sens de l’esthétisme : Afin de se démarquer de la concurrence, d’attirer et de fidéliser les client(e)s, le coiffeur doit affirmer sa créativité et son sens de l’esthétisme. Mais il doit aussi se former régulièrement sur son métier, pour avoir un sens aigu des formes, des couleurs et de la physionomie.
  7. Connaître toutes les techniques de coupe : la rapidité d’exécution d’une prestation est primordial pour la rentabilité, mais la qualité ne doit pas en pâtir, d’où la nécessité de connaître toutes les techniques de coupe et de mettre régulièrement à jour.
  8. Être bon vendeur : Le coiffeur doit connaître les qualités de ses produits et savoir les mettre en avant au bon moment, pour que le client ou la cliente reparte avec un shampoing et/ou un soin adapté.
  9. Avoir une bonne condition physique : hommes et femmes de terrain, les coiffeurs et coiffeuses doivent posséder une bonne condition physique. Afin de faire face aux piétinements, à la tête penchée sur celles des clients et pour pouvoir proposer la même qualité de service tôt le matin et tard le soir. Mais, ils doivent également avoir une bonne condition morale pour supporter certains clients, garder son calme notamment à certaines heures, certains jours ou face à une grosse affluence.

Le lieu de travail d’une coiffeuse ou d’un coiffeur

Bien que le coiffeur ou la coiffeuse travail habituellement dans un salon de coiffure en tant qu’employé certains peuvent être des travailleurs indépendants et dans ce cas, ils peuvent louer une chaise dans un salon. D’autres vont réaliser les prestations à domicile ou encore dans les hôpitaux et les résidences de personne âgé ou en fin de vie.

L’industrie du divertissement est aussi un gros employeur pour les coiffeurs. Ainsi les films et les pièces de théâtre emploient des coiffeurs pour styliser et transformer les acteurs. Les artistes et les danseurs sont aussi des employeurs potentiels pour le métier.

L’industrie de la mode emploie aussi des coiffeurs pour coiffer les mannequins lors des défilés, séances photo.