Le matériel d’un salon de coiffure

Lors de l’aménagement d’un salon de coiffure, le matériel, c’est avec le mobilier les postes de dépense les plus importants. Il est indissociable du salon, puisque sans matériel le travail est impossible. Pour votre salon, favorisez le matériel et les accessoires de qualité pour leur longévité, mais aussi pour le confort des clients et des coiffeurs. Pour ouvrir un salon vous aurez donc besoin :

Brosses et peignes

 Les brosses et les peignes doivent être adaptés aux différents types de cheveux et faciles d’utilisation. On retrouve ainsi :

  • Les brosses démêlante, thermique, pneumatique, paddle, en bois…
  • Les peignes à tige, antistatique, à manche, carbone, ébonite, spéciale coupe, spécial crêpage…

Pour la coupe des cheveux,

Opter pour du matériel de qualité et qui assure différentes fonctions. Vous avez pour cela le choix : ciseaux de coupe, ciseaux à effiler, coupe-choux, rasoirs à effiler, lames de rechange, cape de coupe…

Tondeuse pour cheveux et barbe

Pour bien les choisir, vous devez penser : type de coupe, autonomie, profondeur de coupe, contre-peigne et tête de coupe adaptable… Sachez qu’il existe différents types de tondeuses (à barbe, à cheveux, de finition, à nez, pour les oreilles).

Pour sécher et mettre en forme les cheveux

Vous avez sur le marché différents sèche-cheveux (ergonomique, compact, ionique…). Il en est de même pour la mise en forme avec les lisseurs, les fers à boucler, les brosses soufflantes ou chauffantes, bigoudis, bigoudis chauffants…

Coiffure et soin

Qu’il soit pour le shampoing ou bien l’entretien et le soin, les produits que vous présentez et utilisez doivent être de qualité et adaptés (shampoing, crème de lissage, produits de décoloration ou de coloration, révélateurs, oxydants, spray colorant…).

Autres produits

Cela concerne les accessoires comme les pinces à cheveux, les bonnets à mèches, les élastiques, les vaporisateurs, les minuteurs, le papier cellophane… Sans oublier les produits d’hygiène et de protections tels que les capes de coupe ou de teintures, les peignoirs, les serviettes de bain. Ainsi que les gants en latex, les bonnets de douche, les protège-oreilles, les lingettes désinfectantes…

La caisse

Pour encaisser les clients, vous aurez besoin de matériel de caisse et de logiciel pour gérer les plannings, les prises de rendez-vous, les fichiers clients, votre stock, les statistiques… Pensez aussi à la connexion Internet pour que votre caisse puisse fonctionner correctement.

L’éclairage dans un salon de coiffure

L’éclairage dans l’aménagement d’un salon de coiffure est fondamental. Un éclairage non adapté peut impacter négativement le salon allant de l’humeur de la clientèle, à la qualité des services. L’éclairage sert à la fois à éclairer de manière fonctionnelle l’établissement, mais aussi à créer une ambiance.

  • Confort et bien-être : pour le confort et le bien-être de vos clients éviter les lumières vives et froides qui sont associées au cabinet médical ou l’hôpital et privilégier les lumières chaudes et tamisés, pour la relaxation du corps et de l’esprit. Veiller également à maintenir un niveau éclairage constant et correctement réparti, pour une sensation de confort. En effet, un éclairage insuffisant ou mal distribué peut occasionner un sentiment d’inconfort, et de fatigue oculaire. Aussi bien pour les clients et le personnel.
  • Efficacité et productivité : la lumière est importante pour les clients du salon, mais aussi pour les collaborateurs qui y travaillent. Favorisez des plafonniers intenses, pour éclairer toute la zone et des éclairages individuels pour chaque poste. Cela assure un travail idéal et le confort visuel des coiffeurs. La coiffure étant un métier visuel, un bon éclairage est donc primordial, pour que vos confrères puissent voir ce qu’ils font surtout pour une coloration ou une coupe de cheveux.
  • Décoration : un éclairage parfaitement réfléchi peut compléter votre décoration tout en créant une ambiance unique. Associer vos luminaires à votre style : plafonniers, appliques, néons, lampadaires… Si vous choisissez une ambiance chaleureuse, pensez à équilibrer avec des éléments « frais », car trop de chaleur peut impacter le design du salon en lui donnant un effet démodé.
  • Présentation des produits : Pour mieux attirer les clients vers les produits à vendre, installer des lumières vives. Que ce soit, autour des étagères ou avec les lumières d’accentuations dirigées vers les produits. Les lumières vives vont permettre aux produits d’être vus, même de loin.

Pour avoir un bon éclairage dans votre salon de coiffure, voici quelques conseils :

  1. Opter pour un éclairage avec un rendu des couleurs élevées, ainsi le rendu de couleur sera similaire dans le salon et à la lumière naturelle. Ce qui évitera, entre autres, toute déformation des couleurs. Pour cela, privilégier les ampoules au rendu réaliste, avec un IRC (indice de rendu des couleurs) supérieur à 86.
  2. Positionner les éclairages de manière à éliminer les ombres, par exemple de chaque côté des miroirs en ajoutant une lumière diffuse. Évitez les lumières au-dessus de la tête, qui ajoutent une ombre au visage du client et vérifiez qu’il n’y a pas d’ombre autour des chaises, pour voir chaque angle sans avoir à déplacer le client.
  3. Privilégiez la lumière naturelle, si vous le pouvez, tout en n’oubliant pas de préserver l’intimité des clients.
  4. Investissez dans la LED, certes plus onéreuse que les ampoules traditionnelles, les ampoules LED vous aideront à réaliser des économies sur le long terme. Puisqu’elles consomment moins et durent plus longtemps.

La norme 12464-1 relative à l’éclairage des lieux de travail recommande un niveau d’éclairage général de 500 lux pour l’ensemble du salon de coiffure. Cependant, ceci peut être ajusté selon les espaces de travail.

La décoration du salon de coiffure

La décoration est la touche qui apportera le point final à l’agencement du salon de coiffure. Toujours, en accord avec votre thème de départ, elle doit rendre votre établissement irrésistible et cosy. Vous pouvez, ainsi décider de mettre en avant la nature avec des plantes et des affiches nature, ou encore exposer des peintures contemporaines pour un salon moderne. Ou bien poser de grands miroirs, qui donneront une impression d’espace surtout dans les petits salons. Pour plus d’élégance il convient de rester sobre, « less is more ! ».

N’oubliez pas l’éclairage qui participe à concevoir une ambiance agréable pour les clients. Adopter une lumière tamisée, pour une ambiance intimiste ou des néons pour un côté moderne.

Enfin, la musique ni trop forte ni trop faible et rythmée pour apporter du dynamisme pendant le travail.

Le mobilier d’un salon de coiffure

Le choix du mobilier pour aménager un salon de coiffure, c’est d’abord celui qui sera en accord avec le style que vous aurez établi précédemment. Il devra être esthétique, solide et fonctionnel, en respectant les associations de couleurs et de matériaux. Faites également attention, à ne pas dépasser le mélange de plus de 3 couleurs maximum, pour un résultat harmonieux. Tenez compte du parcours client et celui des équipes afin de déterminer les besoins en mobilier et notamment en étagères pour les produits et les soins. Que ce soit pour présenter et vendre les produits aux clientes ou pour faciliter la prise des produits et accessoires par les coiffeurs sans que cela devienne gênant.

Chaque zone du salon doit comporter les meubles qui vont avec l’activité.

  • Espace d’attente : opter pour un mobilier confortable et esthétique (canapé, fauteuil et table basse) pour que les clients se sentent bien en attendant leur rendez-vous.
  • Espace shampoing : le mot d’ordre est confort du client et du coiffeur. Pour cela, pensez aux bacs lave-tête de qualité et à des fauteuils confortables. Mais aussi aux étagères derrière les bacs pour faciliter la prise et l’entreposage des produits et serviettes.
  • Espace coupe/coiffure : c’est l’endroit où l’agencement doit être le mieux pensé. Vous pouvez opter pour des meubles avec miroirs ou de grands miroirs à accrocher. Sans oublier des fauteuils confortables et des meubles à tiroirs ou pas, pour simplifier l’accès aux accessoires et aux produits. Si vous le pouvez, privilégier les meubles sur mesure pour une ambiance unique.
  • Réception-caisse : La caisse doit disposer d’un coin réception pour la prise de rendez-vous, les réactions après la coiffure… Il est potentiellement le lieu où le processus d’achat pour les produits capillaires peut être activé, songez donc à l’installation d’un comptoir pour la caisse et de présentoirs pour les produits.

L’agencement d’un salon de coiffure

Dans la continuité de la vitrine, l’agencement du salon de coiffure doit continuer de refléter la promesse faite sur la devanture. C’est-à-dire un salon capable de répondre aux besoins et de s’occuper le mieux possible de ses clients. Pour cela la délimitation des différents espaces de manière cohérence est importante. En associant le confort de la clientèle et celui des coiffeurs et coiffeuses. L’aménagement de l’espace doit comporter :

  • une entrée (réception, caisse et espace d’attente).
  • une zone de travail (zone lavage, zone de coupe, zone coiffure).
  • les services (w.c, stockage accessoire, produit, salle de repos).

Créer un plan en 3D, est une bonne solution pour mieux se rendre compte des différents espaces et comment les agencer. Mais aussi, pour mieux appréhender le parcours du client et de le fluidifier si nécessaire.

La vitrine d’un salon de coiffure

La vitrine, c’est la première chose que l’on voit d’un établissement, alors… let’s go ! En moins de 5 secondes, vous devez donner envie aux clients de franchir la porte de votre salon. Alors, faites preuve d’imagination et d’originalité lors de l’aménagement du salon de coiffure.

Votre vitrine devra notamment afficher : le nom de l’enseigne, les jours et heures d’ouvertures, numéro de téléphone, les prestations et leur tarification, une décoration que vous pouvez modifier en fonction des saisons ou des événements calendaires.

L’ambiance du salon de coiffure

Votre salon vous l’avez imaginé avec un nom de marque, un logo, une charte graphique, un univers… Il faut donc rester logique dans sa démarche, tout en se démarquant de la concurrence et en tenant compte de la clientèle cible (hommes, femmes, enfants, mixtes…).

Il faut en même temps donner une âme à son salon, tout en créant une atmosphère zen et chaleureuse. Afin de donner envie aux clients de pousser la porte et surtout de revenir. Plusieurs styles d’ambiances pour aménager un salon de coiffure sont possibles : industriel, baroque, vintage, scandinave, design, moderne…

Si vous êtes franchisé bien évidemment la question ne se pose pas.

Aménager un salon de coiffure

Que vous souhaitiez ouvrir ou bien rénover un salon de coiffure, il est nécessaire de tenir compte de certaines techniques d’agencement afin d’accueillir au mieux les clients. Entre les délimitations des différentes zones, la disposition du mobilier, la circulation … tout doit être étudié minutieusement.

L’équipement est plus qu’indispensable dans un salon de coiffure. Ainsi sans, les postes de travail, les bacs, les fauteuils, les miroirs, les spots. Mais aussi tous les accessoires : ciseaux, tondeuses, brosses, sèche-cheveux, produits capillaires… le travail n’est pas possible. Ces éléments son un poste de dépenses conséquent lors de l’ouverture d’un salon de coiffure et doit être largement étudié.

Faire connaître son salon de coiffure

Une fois les différentes étapes pour l‘ouverture de votre salon de coiffure réalisée, il faut maintenant se faire connaître. Étape indispensable pour espérer une pérennité dans votre activité.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, fixer en amont les actions marketing à mettre en place pour conquérir des clients et les fidéliser. Par exemple, la distribution de flyers, la communication sur les réseaux sociaux, créer une My Business sur Google, créer son site internet. Mais aussi, proposer des offres commerciales et de moyens de fidélisation (carte).

Immatriculer son salon de coiffure

Les formalités d’enregistrement pour l’ouverture du salon de coiffure dépendront du statut juridique que vous aurez choisi. Si vous avez opté pour une société, vous devrez rédiger des statuts, publier une annonce légale dans un J.O, déposer le capital social et faire l’enregistrement auprès du CFE (centre de formalité des entreprises).

Pour les entreprises individuelles, les démarches sont les mêmes, sans le dépôt de capital social et de la rédaction des statuts.

Enfin, vous exercez en qualité d’artisan, vous devez donc vous immatriculer au répertoire des métiers et de l’artisanat. Et si vous exploitez en tant que société commerciale vous devez aussi vous immatriculer au registre du commerce et des sociétés.